oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
27.07.2012, 15:31 - Canton de Neuchâtel
Actualisé le 27.07.12, 16:01

Feux d'artifice: une amende guette les impatients

Les engins pyrotechniques peuvent être tirés sans autorisation le 31 juillet, le 1er Août et le 31 décembre. (KEYSTONE/Walter Bieri)
Crédit: Keystone

A l'approche du 1er Août, des enfants s'amusent à allumer des pétards. Cela dérange les habitants et effraie les animaux. Et, surtout, c'est strictement interdit.

 

Quoi de plus tentant, pour un enfant, que de lancer quelques pétards en cette période d’avant Fête nationale? Les emplettes familiales sont faites, les fusées, feux de bengale, vésuves et pétards à portée de mains.

Halte-là! L’usage de toutes les «substances explosibles» est strictement interdit, sauf trois exceptions annuelles. «Les 31 juillet, 1er Août, et 31 décembre, aucune autorisation n’est requise pour aucun feu d’artifice», précise Stéphane Audétat Responsable du Bureau des armes de la Police neuchâteloise.

Et beaucoup de gens ignorent que même les petits pétards sont soumis à cette interdiction. Et pas question de répondre à l’agent qui constaterait l’infraction que l’«on s’entraine en vue du 1er Août.» Face à l’agent brandissant les foudres de la loi, l’excuse fera long feu...

Si les enfants encourent une simple réprimande, au pire la confiscation du corps du délit, les adultes, eux, peuvent être dénoncés au ministère public qui prononcera une amende proportionnée à l'ampleur de l'infraction.

Par lby



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free





 






Sondages

Réseaux sociaux

iphone

ipad

Cinéma

Annuaire de liens

Agenda